LA COLLAB’ : QUAND LE LUXE ABSORBE LA RUE

10 JUILLET 2017

La vogue n’est plus à la marque, à son esprit et son authenticité : bafouer la plastique originelle des pièces maîtresses de quelques grandes marques est devenu un usage avec la floraison des collaborations.

Qu’elle soit officieuse et « forcée » – Balenciaga et le Frakta IKEA -, remède à la panne d’inspiration chez Vêtements – plus d’une vingtaine de collab’ depuis les débuts du collectif en 2014 – ou qu’elle fasse office d’élixir de jouvence auprès d’illustres maisons de couture en désuétude, la collaboration est un tendance qui s’est récemment généralisée, et dans laquelle résident de multiples atouts – puisqu’elle permet à la fois de booster les ventes, de combler la misère artistique, de toucher une plus large clientèle et de rajeunir l’image des marques qui l’emploient.

NEW ROCK X MARIA KE FISHERMAN, ANDREA CREWS X OPEL, VÊTEMENTS X MACKINTOSH, ADIDAS X RAF SIMONS, SUPRÊME X LOUIS VUITTON, GOSHA RUBCHINSKIY X BURBERRY, IKEA X OFF-WHITE, VÊTEMENTS X EASTPAK, NIKE X COMME DES GARCONS, DAMIR DOMA X LOTTO, VANS X MARC JACOB … MORE RECENTLY H&M X COLETTE, GUNTAS X NEW BALANCE OU ENCORE GOSHA X ADIDAS.

Andrea Crews x Sergio Tacchini

Autant d’occasions de shopper une paire de chaussures ou un sac en édition limitée, on ne compte plus les partenariats entre entreprises textiles sur les deux-trois dernières années : le luxe dilate son angle de vision et intègre avec fermeté les préceptes du sportwear, rendant les pièces plus accessibles au goût et à la bourses des jeunes fashion victims. On attend des perles.

Crédits : FUTAL Magazine, www.futalmagazine.com